Du 26 au 28 janvier : 65e Journée Mondiale des lépreux

Nous nous apprêtons à célébrer la 65e Journée Mondiale des Lépreux les 26, 27 et 28 janvier prochains, fidèles au grand rendez-vous d’amour et de prière créé par Raoul Follereau en 1954 et encouragé par le pape François.

Jour de fête et d’espoir pour les malades, cette journée est aussi en France l’occasion de sensibiliser le grand public sur la nécessité de maintenir cette «solidarité vivante» pour aider nos frères souffrants.
Selon les données récentes de l’Organisation Mondiale de la Santé, il y aurait toujours plus de 200.000 nouveaux cas dépistés chaque année, soit 1 toutes les 2 minutes. Arrêter la lutte contre la lèpre aujourd’hui sous prétexte des succès remportés aurait
tout naturellement comme conséquence le retour progressif à la situation que Raoul Follereau dénonçait encore en 1961 : «Cela va-t-il durer ? Laisserons-nous mourir, pourrir, quinze millions d’êtres humains, alors que nous savons maintenant qu’on peut les soigner, les sauver, les guérir ?».
C’est pourquoi les bénévoles ont besoin de votre bienveillance et de votre participation pour collecter les ressources indispensables à la bataille de cette association.

Message du pape François dimanche 29 janvier 2017, au terme de l’angélus, en évoquant la 64e Journée Mondiale de lutte
contre la lèpre

On célèbre aujourd’hui la Journée Mondiale des malades de la lèpre. Cette maladie, bien qu’étant en régression, est encore parmi les plus redoutées et touche les plus pauvres et exclus. Il est important de lutter contre cette maladie, mais aussi contre les discriminations qu’elle entraîne. J’encourage ceux qui sont engagés dans l’assistance et dans la réinsertion sociale des personnes touchées par la maladie de Hansen, à qui nous assurons notre prière.

2018-01-16T11:17:48+00:00
3aeb0af3575620fe2daa3853bf24757a`