Christian Chessel (1958-1994) est mort assassiné à Tizi Ouzou (Algérie). Père Blanc originaire du diocèse de Nice, il fait partie des dix-neuf martyrs de l’Église catholique algérienne de 1994 à 1996. Ils ont été béatifiés le 8 décembre 2018. Une lumière pour notre présent et pour l’avenir.

Enseignants, infirmières, moines ou responsables de bibliothèques, les 19 religieux et religieuses assassinés en Algérie (dont 16 Français, 2 Espagnoles et 1 Belge) entre 1994 et 1996 portaient des engagements divers. Ils ont été reconnus martyrs par l’Église catholique le 27 janvier 2018 et béatifiés à Oran le 8 décembre 2018.

Avant Tibhirine, deux jours après Noël, le 27 décembre 1994, quatre pères blancs sont assassinés par des islamistes radicaux à Tizi Ouzou, une ville au cœur de la Kabylie, en Algérie. Jean Chevillard, Charles Deckers, Alain Dieulangard et Christian Chessel. L’action est revendiquée par le Groupe islamique armé (GIA), fer de lance du fondamentalisme musulman.

« Être au service des pauvres parmi les pauvres »

Qui était Christian Chessel ?
Mieux le connaître

« La vie spirituelle de Christian Chessel a rayonné de sa rencontre avec le Christ »

Christian Chessel laisse, en plus de son témoignage d’amour, le souvenir d’un homme intelligent, humble et soucieux des autres.
Témoignages recueillis en avril 2018

« Se faire proche de ceux qui sont loin »

Découvrez un courrier de Christian Chessel adressé à ses proches peu de temps avant son ordination.
Extraits

Une lumière pour notre présent et pour l’avenir

Redécouvrez le dossier spécial du magazine diocésain Église des Alpes-Maritimes n°54.
Avril 2018