Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Aumônerie de la maison d’arrêt de Grasse

Samedi 1er décembre, concert caritatif en l’église Saint-Blaise à Valbonne village, à 19h, par l’ensemble vocal Suotempore. Une manière de soutenir l’équipe d’aumônerie et à travers elle de penser aux personnes détenues.

« Je veux partager quelque chose ». C’est par ces mots d’un participant qu’un atelier de l’aumônerie a commencé ce jour là. Il enchaine : « Voilà ce que j’ai lu dans la Bible, c’est dans Matthieu 25 :
36 j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !
37 Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? Tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? Tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?
38 Tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? Tu étais nu, et nous t’avons habillé ?
39 Tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”
40 Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”
« J’ai lu ça, et j’ai pleuré. J’ai pensé à toutes les personnes de l’équipe de l’aumônerie qui viennent jusqu’ici nous voir… Et vous vous rendez compte, les gars : ce qu’on fait au plus petit, c’est à Dieu qu’on le fait ! Pensez-y ! »

Ce jour-là, comme (presque) à chaque fois, en redescendant des hauteurs de Grasse, je savais quel était le sens de ma mission.
La prison de Grasse est une maison d’arrêt, ce qui signifie que ses pensionnaires sont en attente de jugement ou purgent une courte peine. Il y a donc parmi eux tous les degrés de culpabilité, depuis le criminel jusqu’à l’innocent. Certains payent le fait d’avoir été au mauvais endroit au mauvais moment, d’autres des choses bien plus graves.

Que faisons-nous en prison, nous, les bénévoles de l’aumônerie ? Rien. Nous offrons un peu de notre temps et notre présence fraternelle. Nous sommes là pour témoigner à ces hommes qui se sentent souvent oubliés de tous que Dieu les aime et les invite inlassablement à accueillir Son amour et à se retourner. Aumônier de prison, c’est témoigner les mains vides de la miséricorde de Dieu. Sans faire l’impasse sur les victimes.

Pourquoi donc un concert caritatif, alors ? D’une part parce que les aumôniers bénévoles apprécient d’être remboursés de leurs frais de déplacement, quand ils doivent se rendre au congrès national à Lourdes, à des formations de l’aumônerie nationale à Paris ou de la Direction Interrégionale de l’Administration Pénitentiaire à Marseille, ou pour fournir quelques livres à l’aumônerie. Mais surtout, par votre présence, pour montrer à l’équipe d’aumônerie que vous la soutenez, et à travers elle aux personnes détenues qu’elles ne sont pas tombées dans les oubliettes de la société, et qu’un retour à la vie est possible.

L’ensemble vocal Suotempore de Valbonne a été créé il y a 30 ans par son chef de chœur Alain-Jean Vernet. Ce chœur mixte de 25 membres a un répertoire profane, sacré et majoritairement contemporain.

Diacre Jean-Patrick Dufetel
Aumônier catholique de la Maison d’Arrêt de Grasse

sit at mattis risus. diam leo