Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Amitié Judéo-Chrétienne d’Antibes

Rencontre jeudi 25 octobre à 20h
« Pourquoi faut-il lire la Bible ? »

Intervenants : le pasteur Giovanni MUSI, Mr le rabbin Marcel ZEMMOUR, frère Jean-Baptiste

au Centre culturel Israélite d’Antibes Juan-les pins
(9 chemin des Sables)

Pour les chrétiens la question s’est posée à partir du XVe siècle avec, d’une part, le retour aux langues d’origine des textes (grec, hébreu) sans passer forcément par la Vetus Latina, traduite du grec, mais la Vulgate (traduction en latin directement du texte hébreu par saint Jérôme) qui s’est répandue grâce à la diffusion par l’imprimerie ; mais aussi la lecture directe sans forcément passer par les commentaires patristiques et en langue vernaculaire.

La Vulgate (du latin vulgata, qui signifie « rendue accessible, rendue publique », lui-même de vulgus, qui signifie « la foule ») désigne la version latine de la Bible, traduite par Jérôme de Stridon, entre 390 et 405, directement depuis le texte hébreu pour l’Ancien Testament et du texte grec pour le Nouveau Testament. En ceci, elle s’oppose à la Vetus Latina (« vieille bible latine »), traduite du grec de la Septante. Le fait de puiser directement aux sources judaïques lui donne, aux yeux des chrétiens latins, un « plus ». Force est de constater, cependant, que la différence entre la Vetus Latina et la Vulgata est relativement cosmétique, essentiellement stylistique.
En 1454, Gutenberg réserve à la Vulgate l’honneur d’être le premier livre imprimé ; on parle de Bible à 42 lignes (par page).

elit. odio Curabitur quis, Sed Aliquam