Algérie : Père Christian Chessel et 18 autres martyrs vont être béatifiés

Enseignants, infirmières, moines ou responsables de bibliothèques, les 19 religieux et religieuses assassinés en Algérie portaient des engagements divers. Ils ont été reconnus martyrs par l’Église catholique le 27 janvier 2018. « Ces béatifications sont une lumière pour notre présent et pour l’avenir. »

Le «martyre» de Mgr Pierre Claverie, dominicain, évêque d’Oran, des sept moines trappistes de Tibhirine, tous Français, et de leurs compagnons, religieux et religieuses, tués en Algérie entre 1994 et 1996, est reconnu par un décret de la Congrégation pour les causes des saints dont le pape François a approuvé la promulgation. Sur ces 19 martyrs, 16 sont Français, deux sont des religieuses Espagnoles et un missionnaire est Belge.

Parmi eux, quatre pères blancs (trois Français et un Belge) sont assassinés à Tizi Ouzou, le 27 décembre 1994, Jean Chevillard, Charles Deckers, Alain Dieulangard et Christian Chessel.
Originaire de Digne-les-Bains (27 octobre 1958), Christian Chessel fut ordonné prêtre le 28 juin 1992 par Mgr Saint-Macary en la cathédrale Sainte Réparate à Nice. Ingénieur en génie civil, titulaire d’une licence de lettres et diplômé de théologie, le père Christian Chessel est le plus jeune des dix-neuf martyrs, puisqu’il venait d’avoir 36 ans.

Communiqué des évêques d’Algérie

Ils annoncent la béatification des 19 religieux et religieuses dont Monseigneur Pierre Claverie et les sept moines de Tibhirine : « La grâce nous est donnée de pouvoir faire mémoire de nos dix-neuf frères et sœurs en qualité de martyrs, c’est-à-dire, (selon le sens du mot lui-même), de témoins du plus grand amour, celui de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » À LIRE ICI

Le témoignage des martyrs d´Algérie, par Mgr Jean-Paul Vesco, évêque d’Oran

2018-01-31T12:00:27+00:00
7b5ef6c9fa5f5c339eb868d83b24f9f8pppppppppppppppppppppppppppppp