La paroisse Notre-Dame de Vie organisait au Cannet un goûter intergénérationnel samedi 12 novembre 2022, avec différentes associations, les paroissiens et les jeunes de l’aumônerie. Au centre des conversations, la solidarité, sous toutes ses formes.

La salle voisine de l’église Saint-Jean-Baptiste, dans le quartier de l’Aubarède au Cannet, a eu du mal à contenir tous les participants à cet après-midi festif. 150 personnes se sont retrouvées à l’invitation de la paroisse pour échanger sur les solidarités. Un temps qui permet à chacun de prendre la parole et de s’exprimer librement.

Le père Olivier Petit, curé de la paroisse Notre-Dame de Vie, a instauré un pôle dédié aux solidarités au sein même de l’équipe d’animation pastorale de la paroisse. Le père Francis Somé, vicaire, aidé d’une équipe et des associations présentes, a établi le programme de l’après-midi. «Ce qui est important, exprime le père Francis, est qu’à travers le souci des autres et de la fraternité, nous avons travaillé ensemble et réunis les différents clochers de la paroisse ainsi que les associations

Après un mot d’accueil du curé, les participants se sont repartis en tablées de 8. Chacun s’est présenté à travers un atelier ludique, avant de réfléchir sur différentes formes de pauvreté et de solidarité. Le diacre Alain Domken mène les débats à l’une des tables. Tout en poursuivant les échanges, des paroissiens servent le goûter, préparé avec soin, digne d’un repas de Noël!
C’est le moment des remontées de chaque table. Il en ressort que les pauvretés revêtent beaucoup de formes différentes, tant dans la nature que dans les personnes touchées. Les réponses à la pauvreté sont donc tout aussi variées. Ce qui prime néanmoins sont: la disponibilité et la proximité avec les gens, donner de son temps.

Christelle Chuvin, responsable de l’aumônerie de l’enseignement public, a invité les jeunes à participer à ce temps fort. Nombreux ont répondu à l’invitation. Ils se mélangent timidement aux différentes tables puis prennent rapidement de l’aisance et la parole.

L’association Alaid œuvre pour le logement et l’insertion. «Elle défend les intérêts des locataires HLM et essaie d’améliorer leur cadre de vie et environnement» nous explique Salomé, sa responsable. Elle est accompagnée d’Edina, Fabrice et Dulce pour l’occasion. L’association devient médiatrice ou porte-parole de ses membres auprès des institutions quand cela est nécessaire et travaille au plus près des familles. Basée à Nice, Alaid possède une antenne au Cannet, à l’église Saint-Charles. Renseignements: 07.68.53.93.23/associationalaid@gmail.com
Le Secours catholique est là. Jean-Jacques anime même l’après-midi, veille au respect des horaires et à ce que chacun puisse participer pleinement.

Les équipes de La Société Saint-Vincent-de-Paul et des conférences du Cannet et de Mougins sont également présentes, dont Marie-José et Élisabeth. Généralement, suivant les lieux, l’association assure des permanences, dispense des cours de français, visite les personnes isolées, distribue des colis alimentaires. L’appel à de nouveaux bénévoles est lancé, pourquoi pas des jeunes/ ssvp06.net@gmail.com
Le frère Jean Lesparre, dominicain, aumônier de la Maison d’arrêt de Nice, est également aumônier de la Société Saint-Vincent-de-Paul dans les Alpes-Maritimes. Il a fait le déplacement depuis Nice pour entendre toutes les idées en matière de solidarité. Le mot de conclusion de l’après-midi lui reviendra d’ailleurs, avant la célébration de la messe.

Mélanie Raynal

Paroisse Notre-Dame de Vie

1, Place Maréchal Foch, Le Cannet
Tél. 04 93 45 13 87
notredamedevie@free.fr
paroissenotredamedevie.fr