Dans la chapelle construite au XVIIIe siècle, la toiture subit les aléas climatiques, laissant entrer l’humidité dans la sacristie et le long des murs intérieurs. L’église est sombre, les voûtes sont fissurées. De plus, les aménagements actuels ne permettent pas d’accueillir convenablement les personnes en situation de handicap, notamment un groupe de la communauté Foi et Lumière qui se rend sur site une fois par mois.Un projet diocésain s’impose.