Fermer

Le sacrement de la Confirmation

Le sacrement de la confirmation est le sacrement de la force de l’Esprit Saint. Uni étroitement au sacrement du Baptême (avec qui il ne fait qu’un dans les premiers siècles), il communique les dons de l’Esprit-Saint pour l’édification du corps de l’Église et la venue du Royaume de Paix.

La tradition biblique atteste que Dieu répand son Esprit dans le monde pour sanctifier  (faire devenir saint) et orienter les hommes vers lui en les comblant de ses dons. Il en est par exemple, pour les 70 sages qui secondent Moïse dans le désert et pour les prophètes de l’Ancien Testament appelés à proclamer la Parole de Dieu à contretemps. C’est ce même Esprit qui repose sur Jésus depuis sa conception et qui l’accompagne dans toute sa vie. Cet Esprit, Jésus ressuscité le communique aux hommes pour qu’ils soient ses témoins dans le monde : c’est l’événement de la Pentecôte :

« Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageait, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. » (Ac 2, 1-4)

Parce que le sacrement de la confirmation actualise et perfectionne la grâce du baptême, elle est un sacrement qui unit davantage au corps de l’Église : le croyant qui reçoit le don de l’Esprit est adulte dans la foi et responsable avec ses frères de l’annonce de l’Évangile. C’est pourquoi il est donné par l’évêque du diocèse. En France et dans l’Église latine, il est reçu à partir de l’âge de raison. Devenant adulte dans la foi, le croyant professe la foi de toute l’Église et Dieu confirme, par le don de son Esprit, l’engagement d’alliance que lui-même a conclut au jour du baptême.

 

Quels sont les dons de Dieu ?

Les dons de Dieu sont innombrables et prennent des formes bien différentes. Mais ils sont toujours donnés gratuitement pour le bien de tous. Ces dons, appelés aussi charismes, servent à édifier le corps du Christ et à annoncer l’Évangile à tous les hommes. Saint Paul, qui par le don de Dieu fut établit Apôtre des Nations, évoque souvent les grâces de Dieu. Il en donne parfois des listes. On retient souvent celle-ci qui reprend les annonces de l’Ancien Testament :

Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi.  Lettre aux Galates, chap 5 v 22 et 23

Mais les dons de Dieu ne sont pas des décorations spirituelles ou des badges de bravoure. Ils sont la force dont nous avons besoin pour vivre ce que l’Évangile nous demande. D’ailleurs le plus grand don que Dieu puisse faire c’est de se donner lui-même. C’est ce qu’il fait dans les sacrements et en particulier dans celui de la confirmation.

En quoi consiste le sacrement ?

Après un temps de préparation dans un groupe d’aumônerie ou de catéchuménat, l’évêque donne le sacrement en imposant les mains sur les confirmants en invoquant pour eux les dons du Saint Esprit. Puis il fait une onction de Saint-Chrême (l’huile sainte du baptême) sur le front en disant : « Sois marqué de l’Esprit-Saint, le don de Dieu ».

Qui peut recevoir le sacrement de la confirmation ?

Tous les baptisés qui ne l’ont pas déjà reçu peuvent demander le sacrement. Il est habituellement proposé au moment de l’adolescence dans le cadre des aumôneries scolaires. Mais les adultes peuvent aussi le recevoir. Pour cela il suffit d’en parler avec un prêtre de la paroisse.

 

2017-09-26T19:05:25+00:00
ef565b20a835e963157545ceed6f682fAAAAA