Dernier jour de pèlerinage

Vendredi 6 juillet, dernier jour du pèlerinage à Lourdes avant le retour, fut particulièrement riche en émotions. Au programme : célébration de l’onction des malades dans l’église Sainte Bernadette et messe d’envoi dans l’église Notre-Dame du Rosaire.

L’onction des malades est un sacrement donné par un prêtre à tous ceux qui souhaitent le recevoir, pour se fortifier et avancer avec confiance. Mgr Marceau a rappelé qu’à Lourdes, cette célébration était celle de l’espérance. Dieu vient lui-même nous sauver. Il s’agit là de faire l’expérience de la rencontre avec le Seigneur. « Cette célébration veut dire à nos frères et sœurs touchés par la maladie, le handicap, l’âge avancé… que Jésus nous prend par la main. » C’est le sacrement du frère que l’évêque de Nice invite à partager avec d’autres personnes autour de nous. Les sacrements montrent les gestes du Christ. « C’est la force de l’amour qui transforme ».
Un moment particulièrement émouvant autant pour ceux qui donnent le sacrement, ceux qui le reçoivent que tous ceux qui les accompagnent. De véritables gestes d’amour.

La messe d’envoi fut l’occasion de dire merci. Merci à Marie, aux uns et autres pour tous ces partages et services. Dans l’homélie de Mgr Marceau : « Nous venons de vivre une halte spirituelle, de l’évêque au plus jeune des collégiens. La halte fait partie du chemin. Le chemin est lieu de l’amour de Dieu sur notre route. » L’homélie fut tournée vers le chemin de chacun, l’appel à la sainteté. Mgr Marceau a rappelé des lieux clés de la rencontre avec le Christ : prière, lecture de la Bible, formation.

Un pèlerinage permet de marcher ensemble avec nos différences, dans le respect, pour faire Église et donner un visage à un lieu. Marcher ensemble et trouver le pas de l’autre. Une halte constructive pour reprendre le chemin en tant que témoin. « Osons partager ce que nous avons vécu ici de fort. »

Une fois la messe terminée, le cierge qui a accompagné les pèlerins toute la semaine fut déposé face à la grotte, pour finir de bruler et emporter avec lui toutes les intentions de prière.

2018-07-11T13:25:30+00:00
libero ut lectus leo quis neque. vel, elit.