Une nouvelle année démarre pour Les Maisons d’Évangile. Quatorze ans après sa création, les participants sont fidèles au rendez-vous. Vous ne connaissez pas? Osez vous nourrir de la Parole de Dieu, dans un esprit fraternel, avec une méthode de travail souple. Créez une maisonnée pour lire ensemble cette année le «Sermon sur la montagne» d’après l’évangile de Matthieu.

Samedi 10 septembre 2022, le sanctuaire diocésain Notre-Dame de Laghet accueillait le lancement des Maisons d’Évangile, en présence de Mgr Jean-Philippe Nault. Environ 150 personnes se sont rassemblées pour s’inscrire à cette nouvelle année. C’était également l’occasion de récupérer le livret qui contient à la fois le texte biblique des rencontres et le déroulement de chacune des réunions. Mais les participants étaient là avant tout pour se retrouver et rencontrer leur nouvel évêque.

Marie-Hélène, Monique et Alain participent à la même maisonnée depuis sa création. Certains membres sont partis, d’autres arrivés, aujourd’hui ils se retrouvent à treize à tour de rôle les uns chez les autres. La paroisse Saint-Jean-Cassien (Le Tignet) accueille deux autres maisonnées et tous les participants ont préparé et animé ensemble une messe en juin dernier, tout en expliquant l’intérêt des Maisons d’Évangile. Leur calendrier est déjà programmé pour l’année qui s’ouvre.

Le diacre Alain Domken anime une maisonnée depuis 10 ans sur la paroisse Notre-Dame de Vie (Le Cannet), dans la communauté de Saint-Charles. «Cette démarche s’inscrit véritablement dans un cadre paroissial, explique-t-il, avec l’accord du curé, et nous prêtons attention à bien respecter les temps définis dans la conduite de la rencontre. De cet échange sortent de belles idées

Ce temps fort diocésain a démarré avec le mot d’accueil de Jérôme Daher, responsable des Formations permanentes, service pastoral en charge des Maisons d’Évangile. «Nous vous invitons à vivre la fraternité, autour de la Parole de Dieu, comme les premiers chrétiens. C’est une rencontre avec le Christ. La Parole est un magnifique banquet auquel il faut inviter tout le monde!»
Gilbert Mars s’est ensuite attaché à présenter le livret de cette année. Trois chapitres de l’évangile de Matthieu, dans le Nouveau Testament, qui abordent le «Sermon sur la montagne». Après les Actes des apôtres, saint Marc, les lettres de saint Jean, Abraham, etc. le «Sermon sur la montagne» est une nouvelle invitation au commencement. «Il s’agit d’un recueil de différentes paroles du Christ, prononcées en des temps différents, rassemblées habilement et pédagogiquement par Matthieu

Monseigneur Nault a ensuite donné une réflexion personnelle de ce texte basée sur la proximité de la Parole. «Ce n’est pas un manuel de la vie chrétienne moralisant mais ce qui sort du cœur de Jésus pour nous permettre de rencontrer le Seigneur[…] Il faut finir cette année en grandissant dans une amitié réciproque, un amour donné et reçu. Le but est de nous orienter vers la vie avec Dieu, de nous aider à avancer. C’est une parole personnelle d’amour qui nous est donnée individuellement.»
Face à une assistance attentive, l’évêque de Nice a développé huit points du texte proposé cette année. Il a conclu en invitant chacun à s’émerveiller de la Parole et à devenir missionnaire, d’avoir à cœur de transmettre en invitant d’autres personnes à rejoindre les Maisons d’Évangile.

Un court temps de questions-réponses a précédé la messe, célébrée sous le chapiteau, avec les sœurs bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre, les pères Jean-Louis Giordan et Ardo Nirisoa Tahiana, ms, et les diacres Alain Domken et Alain Belmon.

Vous souhaitez participer aux Maisons d’Évangile? Chaque réunion se présente selon une structure identique. Un temps de silence est proposé pour se mettre sous le regard de Dieu. Puis la proposition d’une méditation en trois étapes: accueillir la Parole, expliquer ce qu’elle me dit aujourd’hui, prier ensemble. Enfin, une conclusion par une prière d’Église connue de tous.

Mélanie Raynal

Danielle est ancienne responsable d’aumônerie
«Je participe aux Maisons d’Évangile depuis le début, tour à tour avec des jeunes, des parents, des personnes âgées. J’y retrouve l’essence du mot famille: on lâche prise, on se confie, on se dévoile et parfois on se découvre. Également, cela permet de goûter au bonheur d’être entendu. Nous n’avons pas besoin de sortir d’une grande école ou d’avoir fait des études en théologie. C’est ouvert à tous! On vient avec son cœur et on y est bien!»

Gisèle fait partie d’une maisonnée au Cannet
«J’étudie la Parole et le Verbe pour m’enrichir. C’est passionnant. J’ai été nommée référente, ce n’est pas évident de mener une équipe de neuf personnes. Je laisse chacun s’exprimer. Je conseille de lire le texte avant pour pouvoir mieux préparer. Je suis passionnée et les Maisons d’Évangile sont épatantes pour ça! Puis, on finit par partager un goûter ensemble.»

Une méthode de travail souple

Chaque réunion invite à une triple démarche

  • Lire les passages proposés pour eux-mêmes
  • Laisser résonner la Parole dans notre vie
  • Prendre le temps de la prière ensemble

Service diocésain des Formations Permanentes
formations@nice.catholique.fr

Prochains rassemblements

  • Intervention du père Cyril Geley, vicaire général, samedi 21 janvier 2023 de 10h à 12h à la Maison du Séminaire (Nice).
  • Conférence de Jean-François Froger soit mardi 7 mars à 14h30 à l’Institut Stanislas (Cannes), soit mercredi 8 mars à 20h30 à la Maison du Séminaire (Nice).
  • Rencontre-célébration de fin d’année samedi 17 juin de 14h à 17h30 au sanctuaire Notre-Dame de Laghet (La Trinité).