Dimanche 13 novembre 2022, pour la 5e année consécutive, la paroisse Saint-Ambroise célébrée la Journée mondiale des pauvres. Une messe festive a démarré les festivités avant le repas gastronomique servi à 200 personnes, des invités, bénéficiaires d’associations et mouvements caritatifs et de solidarité.

Le père Franklin Parmentier, curé de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption, a présidé la messe en l’église Saint-Pierre d’Arène. Il était accompagné par sept diacres du diocèse, qui ont répondu à l’invitation du père Gil Florini, curé de la paroisse Saint-Ambroise et chef d’orchestre de ce temps fort. La messe fut entrecoupée de témoignages de solidarité et accompagnée du groupe «Right spirit gospel».

Dans la continuité de la messe, toutes les personnes dans le besoin, désireuses de prendre un repas chaud, étaient invitées à même l’église pour être servies à table. Le menu a été élaboré entre le chef Éric Brujan, du Méridien de Nice, et les équipes du père Florini. Une grande partie de la nourriture provient de dons. «C’est un jeu d’équilibre entre tous les acteurs» explique le père Florini. Au menu: socca, poulet accompagné de légumes anciens, entremet chocolat-caramel, crêpes. Le repas a été préparé par le chef, ses équipes, et celle «Des étoiles et des femmes». Cette association accompagne des femmes passionnées de cuisine et habitant en quartiers prioritaires à (re)trouver un emploi dans la restauration, grâce à un programme d’accompagnement socioprofessionnel.

200 repas ont ainsi été servis à table grâce au concours de nombreux bénévoles de toutes aussi nombreuses associations, plus de 12, dont l’Ordre de Malte, le Secours catholique, les Harley du Cœur… «Nous donnons souvent à manger aux personnes qui en ont besoin, ajoute le père Florini. Le pape François nous a demandé pour la Journée mondiale des pauvres de faire différemment, avec une dimension festive, c’est pour cela qu’il était important de servir les repas à table et non pas avec de la vaisselle jetable

L’association «Les synapses» avait mobilisé 30 bénévoles. «Basée à Nice, nous travaillons avec des partenaires donateurs que nous mobilisons en fonction de projets ou appels précis, pour à notre tour aider des associations» présente Cyria, sa présidente. Elle participe ainsi par exemple au Noël solidaire des associations, est invitée au sommet de la francophonie à Djerba/ contact@les-synapses.org
Les Scouts et Guides de France sont arrivés tôt ce jour-là pour mettre en place les tables et chaises, avant d’assister à la messe. Entre 20 et 25 jeunes de 14 à 16 ans, accompagnés de leurs encadrants.
L’association «hop hop food», basée à Nice, récupère les invendus auprès des commerçants pour les redistribuer directement et gratuitement aux bénéficiaires des services sociaux et associations, grâce à un système entièrement digitalisé/ hophopfood@gmail.com
Le café suspendu participe aux maraudes de la ville de Nice et distribue des repas le samedi soir dans le centre-ville. Ses bénévoles ont l’habitude de venir prêter mains fortes chaque année à l’occasion de ce repas. «Nos bénéficiaires sont présents aujourd’hui, ajoute Camille, présidente de l’association, cela nous permet de les voir autrement

Les diacres et leurs épouses présentes se sont mélangés aux personnes dans le besoin pour partager le repas avec eux. Tout comme les jeunes des Scouts et Guides de France. Le groupe de Gospel est resté pour donner le ton au service à table en musique et chants.

«Pour organiser une telle journée, il a fallu travailler en amont, un travail de l’humain et du contact, pour mobiliser les personnes et obtenir les denrées» conclut le père Florini. Cette initiative aura bien sûr permis à des personnes défavorisées de bénéficier d’un bon repas, mais aussi de montrer que l’Église est ouverte à tous et permet de rassembler différents acteurs l’espace de quelques heures.

Mélanie Raynal

Paroisse Saint-Ambroise

61 bis rue de la buffa – Nice
Tél. 04 93 88 20 31
paroissestambroise@free.fr