La fête de Pâques ensemble

Le 16 avril prochain, chrétiens d’Orient et d’Occident célèbreront ensemble la fête de Pâques

Pourquoi la fête la plus importante pour tous les chrétiens n’est pas célébrée chaque année à la même date par les chrétiens d’Orient et les chrétiens d’Occident ?

En 325, le Concile de Nicée a fixé la date de Pâques au premier dimanche après la pleine lune suivant l’équinoxe de printemps. À l’époque de Nicée, on utilisait le calendrier Julien, fixé en 48 avant Jésus-Christ par Jules César. Cependant, ce calendrier, fixé pour correspondre à la révolution de la terre autour du soleil en introduisant les années bissextiles, n’était pas tout-à-fait exact. Il fut donc réformé en 1582 par le pape Grégoire XIII, et l’on passa directement, cette année-là, du 4 au 15 octobre pour rattraper le retard.

L’orient continua d’observer le calendrier Julien, tandis que l’occident passa au calendrier Grégorien qui est devenu le calendrier international. Ceci explique que le monde orthodoxe ne célèbre pas habituellement la résurrection du Christ en même temps que le monde catholique et protestant.

Malgré tout, il y a des années où les deux calendriers coïncident : lorsque la pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps se produit tellement tard qu’elle correspond, aussi pour le calendrier Julien, à la première pleine lune qui suit le 21 mars. Cela se produit de façon irrégulière. Ces dernières années, cette occurrence fut relativement fréquente : en 2001, 2004, 2007, 2010, 2011 et 2014.

Cette année encore les chrétiens d’Orient et d’Occident auront la joie de célébrer ensemble la Fête des fêtes le 16 avril 2017. Mais ensuite, il faudra attendre relativement longtemps pour que les deux dates coïncident : ce ne sera qu’en 2034.

Il nous faut souhaiter ardemment qu’un jour enfin toutes les Églises arrivent à un accord qui permettra aux chrétiens du monde entier de proclamer ensemble « Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Alléluia ! »

 P. Guy Largillière
Responsable diocésain des relations œcuméniques

Message pascal des Églises Chrétiennes de notre région

Cette année, la fête de Pâques est célébrée à la même date, par toutes les Églises Chrétiennes.
Leurs responsables, dans notre région, sont heureux de vous adresser cette salutation pascale : Christ est ressuscité !

Ce message se veut l’expression commune de leurs souhaits fraternels : que la joyeuse lumière de cette fête illumine le cœur de chacun et réconforte ceux qui sont dans l’épreuve.

Dans l’heureuse conjonction de nos divers calendriers, nous percevons un signe et un appel :

  • un signe : car notre foi commune a pour événement fondateur la résurrection du Christ qui rythme toujours le temps des hommes ;
  • un appel : car au-delà de toutes conventions ou calculs scientifiques, l’actualité permanente de ce mystère stimule notre engagement œcuménique.

Ni les échecs, ni les lenteurs, qui parfois nous découragent, ne peuvent nous séparer de l’amour que Jésus-Christ manifeste à ses disciples afin que le monde croie.

Notre chemin vers l’unité rejoint celui des disciples d’Emmaüs : avant qu’un même pain ne soit un jour partagé, nous recevons la Parole de Celui qui nous accompagne sur nos routes.

Puisse la richesse de nos différentes traditions religieuses et culturelles nous permettre de mieux nous reconnaître comme les témoins du Premier-Né d’entre les morts, afin de pouvoir lui dire d’un seul cœur : Reste avec nous, Seigneur !

Église Anglicane, Église Apostolique Arménienne, Église Baptiste, Église Catholique, Église Protestante Unie de France, Église Orthodoxe – grecque, roumaine

2017-04-04T11:56:17+00:00
1b127527f05b6bb218d77ced2183657a222222