Un nouveau bateau pour sauver des vies

SOS Méditerranée et Médecins sans frontières repartent en campagne au large de la Libye pour secourir des migrants. Ensemble, ils ont sauvé près de 30 000 personnes avec l’Aquarius. Aujourd’hui, ils reprennent la mer avec un nouveau bateau, l’Ocean Viking, pour secourir les hommes, femmes et enfants en détresse en Méditerranée.

9 août 2019 : premier sauvetage en mer

Vendredi 9 août, 85 personnes dont 5 femmes et 25 mineurs ont pu être mis en sécurité par les équipes à bord de l’Ocean Viking. Le plus jeune a seulement un an. Cette nouvelle, SOS Méditerranée souhaite la partager avec ceux, à terre, qui leur donnaient les moyens d’agir là où des vies sont en danger.
Partie de Libye, l’embarcation a été signalée jeudi soir. Les équipes à bord l’ont cherchée toute la nuit mais ce n’est qu’au matin qu’elle a été trouvée grâce aux indications données par un avion portugais de l’opération Sophia.
Épuisés après plus de 48h à la dérive en mer, entassés sur une embarcation pneumatique qui commençait à se dégonfler, les 85 rescapés ont applaudi à l’approche de nos marins-sauveteurs.
À la suite de cette opération, les équipes ont passé une partie de la soirée à rechercher une autre embarcation partie en même temps que la première aux dires des rescapés. Quelques heures plus tard, nous apprendrons que cette deuxième embarcation aurait été interceptée par les garde-côtes libyens et ramenée en Libye, au détriment du droit maritime et des conventions internationales.
Aujourd’hui, les équipes restent en alerte à la recherche d’autres embarcations en détresse et prennent soin des 85 rescapés qui ont pu se laver, manger et recevoir les premiers soins à bord de l’Ocean Viking.

Depuis le début de cette aventure, le diocèse de Nice, à la demande de son évêque Mgr André Marceau, soutient SOS Méditerrané. Aujourd’hui encore, il faut se mobiliser pour permettre à ces professionnels de sauver des vies.

À chaque fenêtre météo favorable, des hommes, des femmes et des enfants prennent la mer, entassés sur des embarcations de fortune. Souvent ils ne savent pas nager mais ils n’ont pas d’autre moyen de fuir la Libye où ils sont enfermés, maltraités et exploités. Ce bateau est celui de tous ceux qui veulent agir face à l’inacceptable.
Ne les laissons pas mourir en mer. Ensemble, tendons la main à ceux qui se noient.

Ocean Viking mesure 69m et bat pavillon norvégien. Il est plus récent, robuste et rapide que l’Aquarius. Il a été aménagé pour installer plusieurs abris pour les rescapés, la clinique du partenaire médical MSF et les équipements de sauvetage.

Une journée en mer coûte 14 000 euros. Cela comprend l’affrètement du navire, le fuel, la logistique, le matériel et les équipes à bord.

SOS Méditerranée
2019-08-12T14:08:36+02:00