Dans la vidéo du pape du mois de janvier 2024, François nous encourage à «reconnaître le don des divers charismes dans la communauté chrétienne et à découvrir la richesse des différentes traditions rituelles au sein de l’Église catholique». L’intention du Saint-Père devient un appel émouvant: «Nous ne devons pas craindre la diversité des charismes dans l’Église».

message du pape françois
diversité dans l'eglise

Les chrétiens doivent comprendre et vivre «le don de la diversité au sein de l’Église». C’est l’intention de prière pressante que le pape François partage dans cette première Vidéo du Pape de l’année. François, à travers le Réseau Mondial de Prière du pape, nous encourage à «reconnaître le don des divers charismes dans la communauté chrétienne et à découvrir la richesse des différentes traditions rituelles au sein de l’Église catholique».

«Nous ne devons pas craindre la diversité des charismes au sein de l’Église». La diversité des charismes, des traditions théologiques et rituelles est une chose positive. La diversité ne doit jamais être une source de division. Au contraire, «nous devrions nous réjouir de vivre cette diversité», explique ainsi le pape dans son message à travers lequel il commente l’intention de prière qu’il propose pour le mois de janvier 2024.

La richesse des Églises orientales
François mentionne, en particulier, les Églises orientales: «Elles ont leurs propres traditions, leurs propres rites liturgiques qui les caractérisent, mais elles maintiennent l’unité de la foi, la renforcent et ne la divisent pas».
En communion avec Rome, il existe de nombreuses Églises orientales, comme les catholiques byzantins, l’Église grecque catholique ukrainienne ou l’Église grecque melkite. D’ultérieurs exemples de la diversité des rites au sein du catholicisme sont l’Église syro-malabare et l’Église syro-malankare, toutes deux originaires de l’Inde; ou encore, l’Église maronite, d’origine libanaise, l’Église catholique copte, d’origine égyptienne, l’Église catholique arménienne, l’Église catholique chaldéenne, qui est prédominante en Irak, ainsi que l’Église catholique éthiopienne-érythréenne, et bien d’autres.
Par conséquent, explique le pape François, «si nous sommes guidés par l’Esprit Saint, la richesse, la variété et la diversité ne mènent jamais au conflit». «L’Esprit nous rappelle que nous sommes avant tout les enfants bien-aimés de Dieu. Tous égaux dans l’amour de Dieu et tous différents».

Comme les premiers chrétiens
Comme le rappelle François, «au sein des premières communautés chrétiennes, la diversité et l’unité étaient déjà très présentes. En outre, pour avancer sur le chemin de la foi, nous avons également besoin du dialogue œcuménique avec nos frères et sœurs des autres Églises et communautés chrétiennes».
«Non pas comme quelque chose qui nous déroute et nous dérange», a déclaré le pape, «mais comme un don que Dieu fait à la communauté chrétienne afin qu’elle puisse grandir comme un seul corps, le corps du Christ».

Unis devant la croix
Le fil conducteur de cette vidéo est la croix, symbole d’unité et de diversité: une croix qui apparaît sur les portes, sur les montagnes et dans les églises, afin de montrer la richesse des différentes communautés chrétiennes, précisément dans leurs différences. «La croix n’est pas le bâton des Romains, mais le bois sur lequel Dieu a écrit son Évangile», a écrit la poétesse Alda Merini. La croix est bien plus qu’un objet de dévotion, elle est en définitive le mystère d’amour devant lequel se retrouvent tous les chrétiens, au-delà de leur confession, de leur tradition et de leur rite.
Le pape François lance un appel afin que, dans la diversité, «la communauté chrétienne grandisse comme un seul corps, le corps du Christ». C’est pourquoi la vidéo se termine par l’image d’une immense croix composée de milliers de chrétiens d’horizons divers, qui reprennent métaphoriquement l’appel du Saint-Père.

Le mois de janvier est marqué, dans l’hémisphère nord, par la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens, qui est célébrée cette année sur le thème «Tu aimeras le Seigneur ton Dieu… et ton prochain comme toi-même» (Luc 10, 27).

Connaître et reconnaître la diversité des charismes
Le Père Frédéric Fornos S.J., Directeur International du Réseau Mondial de Prière du pape, souligne «que la diversité des charismes, des traditions théologiques et rituelles au sein de l’Église catholique est une chose positive. Il existe également de nombreuses traditions spirituelles telles que celles promues par les ordres religieux et les congrégations religieuses. Dieu aime la diversité, c’est un signe de la présence de l’Esprit Saint. C’est ainsi qu’il nous conduit à la plénitude de la vérité, à la largeur, à la hauteur et à la profondeur de son amour. C’est pourquoi, dit François, « nous devrions nous réjouir de vivre cette diversité ». Notre foi grandit lorsque nous nous ouvrons à cette diversité, y compris dans le « dialogue œcuménique avec nos frères et sœurs des autres confessions et communautés chrétiennes ». Ce n’est pas quelque chose qui « nous déroute ou nous dérange », insiste le pape, mais plutôt « comme un don que Dieu fait à la communauté chrétienne afin qu’elle puisse grandir comme un seul corps, le corps du Christ »».

Ce mois-ci, prions pour que l’Esprit Saint nous aide à reconnaître le don de la diversité, à découvrir sa richesse, à accueillir l’autre et à rendre grâce.

don de la diversité