Pourquoi et comment fait-on une crèche ?

La crèche véhicule plusieurs messages centraux de la foi : la famille, la paix dans le monde, l’amour et l’incarnation de Dieu. Chaque année, l’église Sainte Rita dans le Vieux Nice (sainte-rita.net) apporte un soin particulier à la création de et l’installation de sa crèche. Le frère Georges Bellino, oblat de Marie Vierge, et Julien répondent à notre question.

Le frère Georges, originaire de Turin, est arrivé dans le diocèse de Nice il y a 48 ans, rejoignant la communauté des frères oblats de Marie Vierge, en charge de l’église de l’Annonciation, dans le Vieux Nice, plus connue sous le nom de chapelle Sainte-Rita. Il était à l’époque le plus jeune de la communauté (24 ans) et en est aujourd’hui le doyen à 72 ans. Il s’occupe principalement « de toutes les affaires matérielles de la maison » comme il le dit lui-même, toujours le sourire aux lèvres.
Dès son arrivée, il s’est occupé de l’installation de la crèche dans une chapelle latérale de l’église. Pour cela, il est aidé par Julien qui a travaillé 35 ans au service de cette église. Aujourd’hui encore, à 75 ans, il continue à aider les uns et les autres dans leurs missions, bénévolement.

À tous les deux, ils possèdent une grande collection de santons et de décors, provençaux, napolitains, bibliques, certains en bois, d’autres en résine, des statiques ou automates. Chaque année, ils définissent un thème puis créent tous les décors pour reconstituer la scène de la Nativité. Une fois mise en valeur par des effets de lumière, la crèche est dévoilée aux très nombreux visiteurs de l’église le 24 décembre, jour de la Veillée de Noël et pas avant. Pourquoi ? « Il ne s’agit ni d’un cirque ou d’un spectacle, expliquent-ils, mais de la crèche et de la naissance du Christ ! ». Cette dernière est démontée le 2 février, jour de la Présentation de Jésus au temple, 40 jours après Noël. En 2014, la crèche était provençale avec les personnages de la pastorale. En 2015, ils avaient choisi la crèche napolitaine, riche de symboles. En 1992, le frère Georges a même remporté le premier prix pour la France du Congrès international des amis de la crèche.

Plus qu’une tradition, tous deux insistent sur la nécessité de réaliser une crèche pour tous les chrétiens. La crèche est une catéchèse à elle seule, représentant Noël et le sens de cette fête, portant les messages d’humilité, d’amour, l’importance de la famille et de Dieu qui vient au milieu des hommes, un message de Paix pour toutes les nations.
À la maison, en famille, on peut démarrer dès la Saint Barbe, le 4 décembre, en plantant les graines de blé et de lentilles dont les pousses égaieront la crèche. Réaliser une crèche est synonyme d’accueillir la joie de Noël.

« Vous trouverez un nouveau-né emmailloté de langes et couché dans une mangeoire. »
Luc 2, 12

Prière de Marthe Robin
Divin Enfant Jésus

Ayez pitié des gens tout seuls, ayez pitié des âmes solitaires. Recueillez-les tous, prenez-les toutes avec vous en ce soir de fête, en cette nuit d’Amour, en cette aurore de paix et d’espérance ; afin que leur cœur endolori, leur âme en détresse trouvent un refuge près du plus aimant, du plus doux, du plus tendre, du seul tout-puissant et vrai Ami. Si je les sais, si je les sens blottis, près de Vous, ô mon Roi, toutes mes souffrances seront fondues, oubliées dans l’amour. Saint Enfant de la crèche, qui apportez la bénédiction et la joie sur la terre, venez dans les âmes qui vous attendent, vous appellent, faites en elles votre ciel, votre demeure aimée, votre maison de repos, votre crèche bénie.

2017-02-14T13:56:10+00:00
e8e708765cc2363dee0a889646095c4bCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCC