Première édition de la journée internationale du Vivre Ensemble en Paix

Ville pilote du Festival Vivre Ensemble, initié en 2011, Premier Prix International « Citta per la Fraternita » en 2015, Cannes « village mondial » se devait de célébrer la Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix le 16 mai. Article complet du Frère Jean-Baptiste.

Le 16 mai tombait en plein cœur du Festival du film et soulignait ainsi le caractère international de cette journée pour la paix. Il donnait aussi l’occasion aux festivaliers de se rappeler que le 1er festival de 1939 ne fut pas un simple concours cinématographique mais, en contrepoint du festival de Venise, un lieu d’échanges et de rencontres entre divers pays pour la paix alors menacée.
Dans ce cadre privilégié du Festival de Cannes, plusieurs manifestations organisées par la Mairie,  l’Association interreligieuse « Vivre Ensemble à Cannes » et « Cannes Bel Âge », devaient exprimer cette volonté commune de marcher ensemble, main dans la main, vers la paix. Dans ce même cadre, le rôle des femmes comme médiatrices de paix sera souligné : la 71e édition du festival du film leur rendait hommage…

Clip-vidéo sur écran géant

Le 15 mai au soir, sur l’écran géant de la plage Massé, la projection du clip vidéo présente la « Journée Internationale de Vivre Ensemble en Paix ». Introduisant la séance, Pierre Chevallet, Président de l’Association « Vivre Ensemble à Cannes », rappelle la contribution de Cannes à l’élaboration du concept d’une journée mondiale du vivre ensemble, porté auprès de l’ONU par le Cheik Bèntounès, membre fondateur de l’Association. Il saluait également l’Algérie pour le rôle significatif que joua cette nation, marquée par un lourd passé, en présentant officiellement le projet de la journée internationale auprès de l’Organisation.

Exposition « Mains de la Paix » de Séverine Desmarest

L’exposition fut organisée par la Mairie et l’Association Vivre Ensemble à Cannes, au lieu et moment choisis de l’Aïoli géante offerte par la ville aux huit cent journalistes internationaux  présents à Cannes pour le festival du film.  Cette exposition présente l’hommage photographique de personnalités offrant aux plus démunis l’espoir d’un avenir meilleur et invitant les jeunes générations à s’engager pour la dignité humaine, et à agir pour le changement en faveur de la paix.
Propriété de l’UNESCO, cette galerie de tableaux en illustre la mission : les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes et des femmes, c’est dans l’esprit des hommes et des femmes que doivent s’élever les défenses de la paix.

L’école Sainte Marie de Chavagnes

L’école catholique Sainte Marie de Chavagnes s’est associée à l’événement en exposant dans ses locaux une partie des tableaux et en célébrant avec les élèves de l’établissement la journée du vivre ensemble en paix.

La projection « Des Hommes et des Dieux »

Organisée dans les locaux de l’école catholique Stanislas par l’Association « Cannes Bel Âge » et le « Festival Sacré de la Beauté » en présence de Michael Lonsdale, l’un des acteurs du film, cette projection témoignait de la volonté des moines de Tibhirine de vivre ensemble en paix avec la population algérienne, au risque même de leur vie. Ces moines seront prochainement béatifiés.
Le vendredi soir 18 mai, toujours dans le cadre de la Journée Internationale Vivre Ensemble, le film est de nouveau projeté dans les locaux de la mairie du Cannet et suivi du clip vidéo sur la JIVEP et d’un temps de dialogue avec le Cheik Bentounès qui a bien connu les moines de Tibhirine, Michael Lonsdale et le chanteur Daniel Facerias qui a composé un chant en l’honneur des moines.

La prise de parole interreligieuse

Les chefs religieux (Mgr André Marceau, évêque de Nice, le rabbin David Moyal du Consistoire Israélite, l’Imam Abdelkrim Kouidri de la Mosquée de Cannes, le pasteur Philippe Fromont de l’Église Protestante Unie de France, le Lama Tréhor de l’Institut Karmapa, le Père Abbé de Lérins et Anne-Mounira Bouchemouaune, représentant le Cheik Bentounès, interviennent tour à tour.
Chacun témoigne à sa manière, avec des paroles pleines de convictions et d’enthousiasme, que le vivre ensemble en paix entre croyants si différents par leurs appartenances religieuses est non seulement possible mais source d’enrichissements  mutuels. La foi de l’autre me renvoie à ma propre foi et me fait progresser. En ce sens très positif, il peut-être fécond pour la société. La démarche croyante ainsi vécue contribue à rassembler les hommes, les invitant à sortir de son « chez-soi » pour aller vers l’autre. Une paix conçue seulement comme tolérance et absence de guerre ne suffit pas et demeure bien fragile.
Après les interventions complémentaires et convergentes de chacun, un petit pas symbolique en direction de l’Olivier de la Paix, planté au cœur de la cité en 2014, est proposé à tous les participants. Ce geste rappelle l’origine et l’objectif du Vivre Ensemble à Cannes : respecter l’identité de l’autre en allant vers lui et marcher ensemble vers la paix avec tous les hommes de bonne volonté.

C’est dire que la Journée Internationale du Vivre Ensemble en paix réjouit et motive tout le monde ! Dans le désir d’aller de l’avant, on se félicite du chemin parcouru depuis 7 ans : une belle expérience rejoignant l’invitation de cette Journée à la collaboration et la réconciliation des êtres humains pour la construction de la paix.

2018-06-04T10:50:59+00:00
lectus id leo nunc quis accumsan felis nec