Première journée diocésaine des fiancés

550 personnes se sont retrouvées au Cannet dimanche 31 mars 2019 pour la première journée des fiancés organisée dans les Alpes-Maritimes. 170 couples qui se préparent au mariage catholique ont ainsi participé à une journée fraternelle, d’échanges et rencontres, en présence de Mgr André Marceau, évêque de Nice. Une belle réussite.

Dès leur accueil au centre paroissial de l’église Saint Jean Baptiste à l’Aubarède, les futurs mariés, venus des quatre coins du département, ont été accompagnés de couples parrains : une communauté de femmes et d’hommes dynamiques, fiers de témoigner de l’évangile, à rebours des idées reçues. Le bon accueil des fiancés est fondamental pour créer un climat d’amitié, de relation personnelle, de respect, qui permet l’écoute et l’ouverture aux autres. La journée s’est ensuite déroulée dans le gymnase Maillan et la salle Recroix, infrastructures mises gracieusement à disposition par la municipalité du Cannet.

Après un exercice pratique au cours duquel les fiancés se sont redit leur amour –une parole, un geste, un regard- place au premier temps fort de la journée. Les fiancés ont d’abord reçu le témoignage de personnes mariées aux parcours différents, ne cachant pas les difficultés rencontrées, mais montrant la force de la présence de Dieu dans le couple.
André et Béatrice, 26 ans de mariage, appuyés par l’icône de la miséricorde de Taizé. Jean-Jacques et Rita, 25 ans de mariage, avec l’icône de l’hospitalité d’Abraham. Myriam et Alain, 35 ans de mariage, avec l’icône du Christ sur la croix de Saint Damien. Les couples se confient, ouvrent leur cœur et partagent leurs difficultés profondes. Des témoignages poignants mais remplis d’espérance, au cœur desquels ont retrouvés les mots : confiance, humilité, pardon et dialogue.
Après ces éclairages, Mgr Marceau a expliqué qu’il n’y a pas de recette toute faite pour le mariage. Il ajoute : « Je ne voudrais pas qu’on croit que Dieu est un magicien […] Se préparer au mariage c’est aussi se préparer à accueillir une présence […] Les témoignages montrent que notre vie est faite de résurrections qui s’appuient sur celles du Christ ».

Deuxième temps fort : la table ronde de l’après-midi permit aux fiancés de poser des questions sans tabou à leur évêque, au père Franklin Parmentier, curé de la paroisse Saint-Vincent-de-Lérins, à Bérénice Gerbeaux, conseillère conjugale et à Françoise et Philippe Carrassou-Maillan. Des questions sur la foi, la vie de l’Église, les notions de péchés et de pardon, la fécondité, l’indissolubilité du mariage ou encore la place des femmes dans l’Église.
Aline et Pierre-Antoine sont venus prêter mains fortes pour cette journée : « Tout a commencé par une histoire d’amitié puis c’est le prolongement de notre propre engagement dans le mariage l’an passé. Ça fait plaisir de voir des jeunes et que l’Église existe encore pour eux ».

La journée s’est achevée avec le troisième temps fort : la bénédiction de chaque couple de fiancés, grâce au renfort de nombreux prêtres. Un moment émouvant pour tous.
Mgr Marceau souhaitait que cette journée soit une belle étape vers le mariage pour tous ces couples, enrichie de partages et de témoins. Le chemin qui s’ouvre à présent est long. « Ce que Dieu veut pour nous c’est le bonheur. Vous le souhaitez aussi pour vous et vos proches ».

La réussite du rassemblement tient également aux nombreux bénévoles présents, aux étudiants en BTS tourisme de l’Institut Sainte-Marie de Chavagnes de Cannes, et à l’animation musicale jeune et dynamique qui fut assurée par le groupe de pop louange niçois Misericordia. Cette journée, accueillie par la paroisse Notre-Dame-de-Vie et son curé le père Olivier Petit, fut organisée et orchestrée par l’ensemble de l’équipe de la Pastorale familiale du diocèse de Nice, sous la responsabilité de Diane et Jean-Marc Leonetti, avec la collaboration des équipes de préparation au mariage présentes en paroisse. Un bel exemple d’une Église rajeunie, qui ose s’interroger et qui mise sur le futur.

Mgr Marceau avait un « sentiment de joie et d’espérance à la fin de la journée ». L’Église diocésaine a témoigné de l’accueil et du service. « Malgré ce qui pèse sur elle aujourd’hui, notre Église a du beau, du bon. Elle partage l’amour du Christ, à travers l’engagement de tous ceux qui ont donné ce témoignage diocésain. »

Mélanie Raynal
Photos : Patrick Payet

Paroles de fiancés
– En plus de la préparation au mariage, cette journée nous a réconfortés sur certains points, notamment en écoutant les témoignages.
– La journée est très bien organisée. Nous avons reçu la bénédiction de l’évêque, ce qu’on attendait, c’est de bonne augure pour note mariage.
– Ça fait plaisir de se retrouver avec des personnes qui ont les mêmes attentes que nous. On voit que l’Église accueille de plus en plus de jeunes et se modernise. Je trouve ça très bien.
– Nous sommes venus pour rencontrer d’autres personnes qui vont se marier et échanger sur ce thème et notre vie future. Les échanges furent riches avec les couples parrains.
– Les témoignages du matin furent très touchants, en sincérité, sur les épreuves de la vie et la présence de Dieu.
– Nous avons reçu tous ensemble, les couples qui vont se marier en 2019, la bénédiction. Ce fut un moment fort.

2019-05-16T09:35:11+02:00
risus. massa leo venenatis vulputate, accumsan fringilla elit. dapibus