Qu’est ce que l’Avent ?

Le temps de l’Avent (du latin adventus, venue, avènement) s’ouvre le 4e dimanche précédant Noël. L’Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent à célébrer simultanément la venue du fils de Dieu fait homme à Bethléem il y a deux mille ans, la venue du Christ dans le cœur des hommes de tous temps et son avènement dans la gloire à la fin des temps : « Il est venu, Il vient, Il reviendra ! ».

L’Avent, qui compte 4 dimanches, est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes : de sa naissance à sa mort sur la croix, il a partagé en tout la condition humaine. Cette préparation de l’Avent est d’autant plus importante qu’il s’agit aussi de célébrer la venue du Christ dans le cœur des hommes de tous temps et son avènement dans la gloire à la fin des temps.
Le début de l’Avent marque aussi l’entrée dans une nouvelle année liturgique : celle-ci commence chaque année avec ce temps de préparation à Noël, pour s’achever une année plus tard à la même période.

L’Avent, comme l’ensemble du calendrier liturgique catholique, aide les fidèles à revivre les grands événements de la vie et de l’enseignement du Christ, en particulier de sa naissance (Noël) à sa Résurrection (Pâques). L’Église relit et revit donc « tous ces grands événements de l’histoire du salut dans l’aujourd’hui de sa liturgie » (Catéchisme de l’Église catholique).
Pour bien signifier cette période d’attente et de conversion, les prêtres revêtent la couleur violette lors de la messe.
Saint Jean-Baptiste est un personnage clé de l’Avent : c’est lui qui appelle sans cesse le peuple à se convertir pour accueillir le Messie. La Vierge Marie tient aussi une place toute particulière. Qui d’autre mieux que Marie, dans l’attente de la naissance de son fils, peut montrer à l’Église, et donc à nous-mêmes, comment disposer nos cœurs à le recevoir ? Elle est la figure de l’attente et de la confiance en Dieu par excellence.

En Avent vers Noël avec une retraite dans la ville

Les frères dominicains de la Province de France élaborent et mettent en ligne des sites Internet pour offrir la parole de Dieu, méditée et ouverte sur le monde. Lancée il y a 13 ans, pour le temps du carême, Retraite dans la Ville s’est développé depuis 2011. C’est une communauté qui à travers ses différents sites regroupe plus de 160 000 internautes.
Avec « Théobule » pour les enfants Retraite dans la Ville poursuit son œuvre de rendre accessible la parole de Dieu pour la vivre chaque jour.
retraitedanslaville.org theobule.org

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Marc, chapitre 13, 33-37

Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment.
C’est comme un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et demandé au portier de veiller.
Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ; s’il arrive à l’improviste, il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez !

La couronne de l’Avent

Pendant le temps de l’Avent, la coutume est de dresser une couronne de l’Avent : quatre cierges sur un cercle de verdure pour évoquer l’attente de Noël. Cette tradition populaire pré-chrétienne devint, au XVIe siècle, en Germanie, un symbole chrétien de l’Avent qui se répandit ensuite dans de nombreux pays. Dans certaines familles, allumer une bougie de cette couronne, chaque dimanche de l’Avent, est l’occasion d’un temps de prière.
La couronne est un antique symbole de victoire et de gloire qui évoque le Messie-Roi attendu. Les rameaux verts indiquent eux le renouveau attendu de l’Enfant de la crèche. Les quatre bougies figurent les quatre dimanches pour préparer Noël : le premier invite à veiller dans l’attente du Seigneur, le second fait entendre la voix de Jean-Baptiste qui incite à « préparer les chemins du Seigneur », le troisième appelle à la joie car « le Seigneur est proche », le quatrième annonce les événements qui précèdent immédiatement la naissance du Christ.

Prière pour l’Avent des sœurs du Christ Rédempteur

Marie,
Toi qui faisais corps avec ton peuple dans son attente du Messie,
Toi qui as vécu cette attente dans ton jeune cœur de femme,
Toi qui as répondu « oui » au projet que le Seigneur voulait réaliser par Toi,
C’est de ton corps que naîtra l’enfant saint, le Fils de Dieu.
Me voici pour apprendre de toi à faire « corps » avec le monde d’aujourd’hui.
Que je laisse crier en moi ses souffrances, ses attentes, ses espoirs.
Et, si un appel précis m’est signifié, donne-moi de dire « oui » comme Toi
Pour laisser advenir le Règne de ton Fils Jésus dans ce monde.

2017-02-14T12:08:57+00:00
0bbca53966aff7f460e5be45e4a14106________