Réenchanter l’école

Dans la semaine du 4 au 9 février 2019, les établissements de l’Enseignement catholique ont été invités à réenchanter la responsabilité. Chaque communauté éducative a mis en scène des manières de vivre cette responsabilité autrement qui leur correspondaient.

Dans la semaine du 4 au 9 février 2019, les établissements de l’Enseignement catholique de notre diocèse ont été invités à réenchanter la responsabilité. Chaque communauté éducative a mis en scène des manières de vivre la responsabilité autrement qui lui correspondaient : productions vidéo, spectacles, temps de réflexion, invitations inter-établissements, forums animés par des élèves, temps de prière, moments festifs…
Vous trouverez ici un florilège choisi de quelques belles initiatives proposées dans les différents bassins de notre diocèse.

Au nom de la Direction Diocésaine, je tenais à féliciter tous les Chefs d’établissement et leurs équipes pour toutes ces productions. Dans un contexte social et professionnel actuellement difficile, vous avez su résister à l’air du temps, à ses renoncements, à ses facilités pour faire rayonner une école catholique soucieuse des exigences intellectuelles, attentive à la relation et convaincue de la responsabilité spirituelle qu’elle porte.
Soyez remerciés pour ces beaux moments de fraternité et d’espérance partagés.

Philippe Panarello
Directeur Diocésain
ddec06.fr

Antibes Juan-Les-Pins

Mardi 5 février, les établissements du Bassin Antibois se sont retrouvés à l”école Notre-Dame de la Tramontane pour le réenchantement. Ce moment convivial a débuté par une présentation de nos établissements respectifs. Un témoin par établissement avait le choix de présenter, de la façon qu’il voulait, son établissement. Montages vidéos très réussis ou poésies, de beaux échanges à l’image de notre diversité et de nos différences.

Nous nous sommes retrouvés ensuite pour un moment plus festif autour d’une dégustation de crêpes. Les Chefs d’établissement de ce secteur réfléchissent à l’élaboration d’une journée commune l’an prochain.

Claire Clark
Chef d’établissement 1er degré
Mont Saint Jean
PHOTOS

Cannes Grasse Roquefort-les-Pins

Réenchanter l’école catholique, une simple antienne ou la possibilité de faire école(s) ensemble ?
C’est en ces termes que le Bassin Cannes-Grasse s’est posé la question de l’organisation de la journée diocésaine du 6 février. Rassembler les écoles sur un même lieu et proposer aux différentes communautés éducatives de présenter leurs projets et innovations pédagogiques est une idée qui s’est rapidement imposée. Fédératrice pour les établissements et fédératrice pour le bassin, cette journée a pris un format articulé autour de quatre temps forts. Un café-rencontre le matin, suivi d’une présentation par stand des projets menés dans les établissements, une intervention du père Jean-Louis Gazzaniga, vicaire général, sur le thème école catholique école de l’espérance, et un déjeuner sous le soleil dans le parc de Sainte-Marie de Chavagnes (Cannes).

Un bilan enthousiaste des participants et une initiative à renouveler selon les témoignages recueillis à l’issue de la journée. Faire communauté plus largement que les établissements, se rencontrer et échanger autour d’un projet commun, prendre conscience que la richesse de nos établissements est le fruit d’une responsabilité partagée et que chaque membre de la communauté dans ses fonctions et sa singularité participe au rayonnement de l’ensemble. Autant de raisons de nous rassembler à nouveau et de continuer à entretenir une belle dynamique au service des élèves qui nous sont confiés.

Le père Gazzaniga nous a parlés d’espérance. Il a su, par des mots justes, toucher l’ensemble des participants et rappeler ce à quoi nous étions appelés. En citant les Béatitudes, il nous a invités à la joie et à l’exigence, une joie libératrice qui nous a réenchantés en rappelant la raison d’être de nos écoles catholiques.

Merci au secrétariat général pour cette initiative et aux membres de la DDEC pour leur accompagnement.

Christophe Martin
Chef d’établissement
Sainte Marie de Chavagne
PHOTOS

Menton Roquebrune

Ce vendredi 8 février, les communautés éducatives du Bassin Mentonnais se sont retrouvées pour “Réenchanter l’école”. Philippe Panarello a lancé ce temps de partage par un discours encourageant et porteur d’espérance.

Pascal Liguori et Jean-Jacques Rebaudo, Chefs d’établissements coordinateurs de l’Institution Saint Joseph à Roquebrune-Cap-Martin et de l’Institution Notre-Dame Sacré-Cœur à Menton, ont pris la parole sous la forme d’un dialogue humoristique faisant écho au message de Pascal Balmand.
Les festivités étaient lancées et tous ensemble, nous avons visionné un film de 1h20 réalisé par les adultes et montés par les élèves des classes IPAD.
Ce film, composé de plusieurs séquences, était le témoin que la communauté des établissements catholiques du Mentonnais vivait dans la joie et en harmonie.
Puis une célébration entraînante résonna en l’église Saint-Joseph où chacun pu un peu se réchauffer en tapant des mains en rythme !
Ce temps fort des communautés se conclut par le verre de l’amitié fort apprécié à la veille des vacances. Tout y était : de la joie, de l’émotion, des rires, de la complicité, du partage et de l’espoir.
Belle initiative qui a permis un moment de qualité et d’authenticité pour tous !

Pascal Liguori
Chef d’établissement Coordonnateur
Saint Joseph Carnolès
PHOTOS

Nice Centre et Nice Est

Un après-midi pas comme les autres…
Le professeur Topaze, dans l’œuvre de Marcel Pagnol, condamnait l’élève, pour son indiscipline, à “l’incertitude” (autres mœurs, autre époque).
De nos jours, dans une France qui rit jaune, nous inventons l’école de demain et réinventons nos pratiques, sources de progrès, d’intégration et d’accueil. Bref, nous organisons l’espoir.

C’est alors que l’école catholique, va au-delà de l’enchantement comme du vif plaisir et de la satisfaction au plus haut point, tel qu’il est défini dans le dictionnaire.
Aujourd’hui, l’école catholique se réenchante et nous y trouverons plus dans ce réenchantement, une noblesse d’âme, si différente de la demande de Francis Blanche qui se traduisait par : “Pour que l’école dure, amis donnez (sic)” (autres mœurs, autre époque).
Le réseau Nice Centre et Est, encadré par Valérie Marmoy, dans la démarche de ce réenchantement a organisé, le mercredi 6 février 2019, à Stanislas de Nice, la rencontre des forces vives éducatives du bassin composé de 7 établissements.

Nous avons fait le choix de réinterroger “la formation intégrale de la personne” et sa place dans notre/nos projets, en travaillant sur les 7 piliers qui la composent, 7 dimensions qui se conjuguent et influent les unes avec les autres que nous avons cherché à illustrer à travers des visuels et à travers une œuvre, un totem.

1/ L’éducation à la liberté pour Blanche de Castille
2/ La dimension affective, relationnelle et sexuelle pour Jeanne de France
3/ La dimension physique, corporelle pour Saint-Joseph Barla
4/ La dimension morale, la vie bonne, pour Saint-Vincent-de-Paul
5/ La dimension spirituelle, l’intériorité pour Sasserno
6/ La dimension sociale, la relation au monde pour Marie-Joseph
7/ La dimension intellectuelle, de la connaissance et des savoirs pour Stanislas

L’animation fut assurée par Jean- Pierre Grondard, Chef d’établissement de Blanche de Castille, qui est passé petit à petit du Monsieur Loyal à Monsieur Royal, tant sa prestation l’était.
S’en est suivie une farandole de prestations, toutes marquées du sceau de la convivialité mais certainement “pire” encore, de la qualité et de l’originalité (ré)enchanteresse.

Jeanne De France : “le” sujet sans tomber dans le grave ni dans le graveleux
Marie Joseph : le poids des mots et le choc des gestes
Stanislas : le passage du noir et blanc à la couleur
Blanche de Castille : “haut en… couleurs” dans les chorégraphies
Saint-Joseph : auteur compositeur interprète… Bravo
Saint-Vincent-de-Paul : clarté des textes et des pancartes
Sasserno… c’est mon dernier mot Valérie !
Et pour finir : dans notre réseau “nous ne sommes pas des crêpes, par contre nous les mangeons”
Merci pour ce moment…

Stéphane Huard
Chef d’établissement
Sasserno
PHOTOS

Nice Nord et Nice Ouest

Le mercredi 6 février dernier, les établissements du bassin Nice Est/Nice Ouest ont répondu à l’invitation de Pascal Balmand et se sont réunis à l’école Regina Coeli autour du thème de réenchanter l’école.
Chaque communauté éducative, durant une quinzaine de minutes, a présenté à l’aide de supports d’animation qui leur correspondaient, les manières de vivre la responsabilité autrement.

L’objectif de cette journée était de permettre aux différentes délégations de présenter leurs plus belles initiatives pastorales et éducatives dans une logique de responsabilité partagée.
Bon nombre de représentants des communautés éducatives étaient présents, ainsi que les Chefs d’établissement, enseignants, responsables pastoraux, personnels des OGEC, associations parents élèves, représentants de la DDEC ont pu vivre et partager un réel moment d’échanges, de rires et de fraternité.
Cette matinée a une fois de plus montré la cohésion dans nos établissements de l’Enseignement catholique où les mots “partage” et “vivre ensemble” ont été vécus et ressentis par l’ensemble des participants.

Sophie Vachetta
Chef d’établissement 1er degré
Apraxine
PHOTOS

2019-03-04T16:22:38+02:00
amet, risus leo consectetur sem, ante.