” Et si tu venais croquer dans la Parole de Dieu avec nous cet été ?! ” Dix-sept enfants, âgés de sept à douze ans, ont répondu à l’invitation lancée par Maud Martinez, xavière. Ils se sont rassemblés du 6 au 10 juillet au monastère des Clarisses.

” Les Camps Bible sont nés il y a près de cinquante ans en Côte d’Ivoire, explique Maud Martinez. Ils ont été créés par les Religieuses de l’Assomption à la demande des enfants. Ceux-ci disaient connaître la vie de Jésus, mais ne pas bien connaître la Bible.” Au fil des années, le concept est arrivé en Belgique, puis en France en région parisienne. ” L’été 2017, alors novice, j’ai été envoyée à Bondy. Les Religieuses de l’Assomption cherchaient des animateurs, en particulier pour du théâtre. Or, je suis comédienne.” Durant l’été 2019, elle participe de nouveau au camp biblique en Seine-Saint-Denis, avec l’idée de le monter à Nice où elle a été envoyée un an plus tôt après avoir fait ses premiers voeux. ” Ce qui continue de m’émerveiller, c’est la manière dont les enfants entrent dans les histoires. On pourrait, en tant qu’adultes, avoir l’impression que ces récits leur sont hermétiques. Mais à travers la vidéo, les dessins poétiques et suggestifs, la bande-son, l’imaginaire peut travailler, ils vivent l’histoire des personnages.” Paul a aimé les récits incroyables, ” par exemple Abraham qui a vécu jusqu’à 180 ans.” Tyssia a été touchée par Ésaü, ” car son frère lui a tout volé mais il n’a pas voulu le tuer, il l’a accueilli à bras ouverts.”

Pour accompagner les enfants, Maud Martinez a constitué une équipe de cinq personnes autour d’elle : Pascale Boyer, autre soeur de la communauté des xavières de Nice, enseignante, Bénédicte Delespierre, responsable du service diocésain de la catéchèse, Louis Fabre, séminariste, Amandine et Aurèle, lycéens. Avec au programme, chaque jour de 9h30 à 17h : réveil corporel, chant, séquence vidéo, puis temps en équipe pour dessiner et échanger, atelier manuel. Après le déjeuner, repos, chants, gestuation pour apprendre la Parole de Dieu par le corps, grand jeu (sportif ou culturel avec une visite du musée Chagall), goûter, relecture en équipe, et prière finale précédant le retour à la maisonUne deuxième édition est prévue à Nice en juillet 2021, avec Moïse comme compagnon de route.