Le visage du prêtre dans les Alpes-Maritimes à travers 800 dessins

Le concours « Dessine-moi un prêtre », lancé par la pastorale des vocations, a reçu presque 800 dessins en deux mois, réalisés par des artistes en herbe de 4 à plus de 77 ans. Fin juin 2017, 33 lauréats furent récompensés pour l’originalité et la créativité de leur œuvre.

À peine constituée, l’équipe de la Pastorale des vocations regorge d’initiatives, dont un concours de dessin ouvert à tous : « Dessine-moi un prêtre », lancé à l’occasion de la Journée mondiale de prière pour les vocations.

Les aumôneries de jeunes et les établissements catholiques ont pris à cœur ce projet, y faisant participer les enfants. Des dessins sont également arrivés des paroisses, ou d’initiatives personnelles. Les critères de sélection étaient l’originalité et la créativité. La majorité des dessins représentent un prêtre en train de célébrer la messe. D’autres montrent des prêtres en vacances, en train de faire du sport, une jeune CM2 s’est tenté à représenter un prêtre femme. Les adultes ont réalisé des dessins plus abstraits, par exemple en faisant résonner la parole de Dieu. Une enseignante a stylisé un cœur, celui du prêtre, matérialisé par le « Notre père » et « Je crois en Dieu », avec à l’intérieur tous les prénoms des élèves de sa classe.

Un jury, composé de personnes extérieures au service des vocations et avec des compétences en art, a sélectionné 33 dessins : une mosaïque de ce que le peuple de Dieu dans les Alpes-Maritimes dit du prêtre. Jeudi 29 juin, les prix (cartes cadeaux) ont été remis aux lauréats dans les jardins de l’évêché par Mgr André Marceau.

Dominique, membre du jury, témoigne de cette expérience : « Ce fut une démarche très enrichissante et à la fois un peu difficile. J’étais curieuse de découvrir la représentation du prêtre d’aujourd’hui. Il y avait le prêtre traditionnel, le prêtre femme, le vacancier dans un hamac, le prêtre ouvert sur le monde. Des choses surprenantes, mais il était intéressant de voir comment les participants ont pu sortir du dessin traditionnel du prêtre célébrant l’eucharistie ».

« Avec humour, provocation, tendresse et profondeur, c’est un message adressé par le peuple de Dieu à l’Église de Nice et son évêque, sur l’attachement des chrétiens à leurs prêtres » explique le père Didier Dubray, délégué diocésain de la Pastorale des vocations.

Lola, 11 ans, a ainsi représenté un prêtre au cinéma. Marianne, 13 ans, a dessiné un prêtre en conférence, micro à la main : « Le message de Dieu n’est pas diffusé que pendant la messe ». Anouchka, 9 ans, a choisi un prêtre avec « une grande écharpe et entouré de pleins de croix de couleurs. C’est pour moi une dimension très importante alors que je ne suis pas baptisée, et que j’aimerais bien l’être ! »

Sœur Irène, des sœurs de la Charité de Sainte Jeanne Antide, a axé son projet sur tout ce à quoi le prêtre est appelé : le service d’Église mais aussi le sport, le repos, la cuisine… « Le prêtre est sans cesse sollicité. Aujourd’hui, il témoigne qu’il y a l’amour du Christ. Il a tout laissé pour se dévouer à tous les autres. »

Une exposition devrait être organisée à la rentrée pour présenter les visages des prêtres exprimés dans ce concours.

« Que de belles réponses : des dessins, des expressions travaillées, le collage, la créativité, les couleurs. Ce qui ressortait : le prêtre, proche des hommes […] célébrant la messe, discutant, dans ses activités […] Le prêtre portant dans son cœur de nombreuses personnes […] Un homme en chasuble colorée les bras levés vers le ciel ou un autre tenant par la main des jeunes, beaucoup de prêtres portaient une bible […] Je souhaite que dans les années à venir, beaucoup entendent l’appel du Seigneur et y répondent à leur manière. »
Mgr André Marceau

Présentation du concours

Remise des prix

Diaporama des dessins primés

2017-10-25T15:42:57+00:00
9336ea8906ef354f31c8d0ba00ce11b2HHHHHHH