Zoom sur les baptisés de Pâques

Lors de la veillée pascale, 73 catéchumènes du diocèse seront baptisés dans leur paroisse. De plus en plus nombreux, ils témoignent d’une joie rayonnante. L’accueil de ces nouveaux baptisés est une grande allégresse pour toute l’Église.

Le catéchuménat est la démarche d’un adulte pour devenir chrétien. Le catéchumène se prépare donc, avec d’autres, à entrer dans un itinéraire de vie de foi, à travers une démarche d’initiation chrétienne qui met en œuvre quatre dimensions essentielles de la vie chrétienne : la Parole de Dieu, la conversion, la vie liturgique, la vie ecclésiale.

Le carême est un temps privilégié pour les catéchumènes, qui débute avec l’imposition des cendres. La cathédrale Sainte Réparate a ensuite accueilli la célébration de l’appel décisif (photos), présidée par Mgr André Marceau, évêque de Nice, le 5 mars, premier dimanche de carême. « Étape capitale pour les catéchumènes, lors de laquelle le responsable de l’église diocésaine les appelle, explique Monique Roques, coordinatrice diocésaine du catéchuménat. Il y a une valeur théologale, en tant que successeur des apôtres, et ecclésiale, en tant que rassembleur d’un diocèse. » Ce jour-là, les appelés reçoivent une écharpe violette (couleur liturgique du carême), leur permettant d’être identifiés et connus de tous. Ils la remplaceront par une écharpe blanche lors de leur baptême, en paroisse, à l’occasion de la veillée pascale.

Avant leur baptême, ils vont encore vivre les scrutins (les dimanches de carême), les Rameaux, la Semaine sainte (ils sont particulièrement invités à la messe chrismale). Finalement, les catéchumènes vivent une véritable montée vers Pâques, comme à l’origine du christianisme. Les textes du Concile Vatican II ont d’ailleurs restitué le rituel du catéchuménat.

Cette année, les catéchumènes, accompagnés par le père Jean-Louis Giordan, sont au nombre de 73 : 23 hommes et 50 femmes, âgés de 17 à 61 ans. Plus de 75% ont moins de 40 ans. Chacun se prépare à son rythme et 75% d’entre eux sont issus de tradition chrétienne.

Une tendance se dégage : les catéchumènes se posent des questions au moment de leur mariage, ou inversement. Ainsi, 20 d’entre eux se sont mis en route vers le mariage religieux au cours de leurs années de catéchuménat.

Petite nouveauté cette année, le père Laurent Isnard, aumônier des jeunes de la paroisse Saint Jean Baptiste – Le Vœu (Nice Centre), propose aux lycéens une démarche catéchuménale. Ils se joignent aux adultes pour les différents temps forts et trois lycéens vont être baptisés à Pâques !

2017-04-04T11:46:12+00:00
0c7c2d0d021077de6d18a1eb7644f058++++++++++++++++++++++++++++++